Université Jean Moulin Lyon 3 - Faculté de Droit

La scène antimissile eurasiatique. De l’Ukraine au Japon, une mise en perspective exploratoire des connexions géostratégiques entre les fronts européen, arctique et est-asiatique

La défense antimissile appartient à un domaine qui pourrait être désigné comme celui des capacités stratégiques hautes (nucléaire, espace extra-atmosphérique, défense antimissiles, puissance aérienne future, fonds marins). En évolution constante, les interconnexions de ces champs modifient les équations de maîtrise des espaces encore qualifiés de « communs » par habitude, mais qui deviennent en réalité, de plus en plus contestés. En tenant compte des effets géostratégiques de long terme de l’invasion de l’Ukraine, la présente note a pour objet de synthétiser certains des enjeux concernant les réseaux antimissiles régionaux autour desquels s’articule une partie du face-à-face de moins en moins indirect entre Chine, États-Unis et Russie.

𝐌𝐚𝐢 𝟐𝟎𝟐𝟐

Par Olivier Zajec

Le missile de croisière mer-sol nucléaire (SLCM-N) : conséquences pour la stratégie nucléaire américaine et la maîtrise des armements

En mai 2021, l’administration Biden confirmait la décision de financement du missile de croisière mer-sol nucléaire (SLCM-N), l’un des programmes les plus controversés du mandat de Donald Trump. La décision fut accueillie avec surprise chez certains analystes. En fin de compte, après des discussions importantes au sein du gouvernement et des forces armées, l’administration démocrate semble avoir revu sa décision et a annulé le programme SLCM-N. Dans l’attente de la NPR 2022, l’annulation du missile peut être interprétée comme un indice de l’approche de l’administration Biden en matière de stratégie nucléaire.

𝐀𝐯𝐫𝐢𝐥 𝟐𝟎𝟐𝟐

Par Douglas Rocha

Offshore Balancing et Onshore Access, la place de l’accès littoral dans la culture thalassocratique américaine

Dans la culture stratégique américaine, le balancement entre d’une part la domination du grand large et d’autre part la présence sur les rivages lointains constitue depuis ses origines le socle dual de la réflexion navale. L’ambivalence présente au cœur même de l’œuvre de Mahan, stratégiste maritime et naval le plus célèbre de l’histoire américaine en porte, entre autres, un témoignage significatif. Pour les États-Unis, l’Offshore balancing, objectif politique global dérivant de ce constat, reste donc inséparable d’un Onshore access sur les rivages de tous les continents.

𝐃𝐞́𝐜𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟏𝟗

Par Olivier Zajec

Note d’exploitation du wargame spatial réalisé le 19/11/2021

Dans le cadre de sa labellisation comme centre d’excellence du Ministère des Armées, l’IESD inclut dans ses objectifs et méthodes la pratique du Wargaming comme outil de recherche stratégique expérimentale. Il permet la confrontation virtuelle des conceptualisations et des technologies aux dynamiques des relations internationales. La simulation spatiale conduite en l’espèce, première d’une série œuvrant sur la mise en pratique des recherches conduites sur ce milieu, a porté sur une gestion de crise et de ses conséquences mettant aux prises les grandes puissances dans un scénario de space traffic management.

𝐅𝐞́𝐯𝐫𝐢𝐞𝐫 𝟐𝟎𝟐𝟐

Par Thibault Fouillet

The Evolution of Command and Control (C2) in Multi-Domain Operations

Au cours des deux dernières décennies, plusieurs Etats en compétition avec les Etats-Unis ont capitalisé sur les progrès de la technologie et sont désormais capables de contester la domination opérationnelle américaine dans tous les domaines. Afin de contrer cette menace, les Etats-Unis et leurs alliés ont adopté une doctrine d’« opérations multidomaines ». La complexité de cette nouvelle stratégie exige un progrès dans les technologies de communication, une évolution et une adaptation de l’intelligence artificielle, ainsi qu’une refonte des structures et processus de commandements actuels.

𝐃𝐞́𝐜𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟏𝟗

Par John Gerlach

“Some other kinds of controlled general war” : Quel débat sur l’emploi des armes nucléaires tactiques ?

À la suite des paragraphes de la NPR consacrés aux armes tactiques, dites aussi « non stratégiques » ou « de théâtre », la politique nucléaire militaire des États-Unis s’est modifiée dans ce domaine, que ce soit du point de vue doctrinal, opérationnel ou capacitaire. Comment replacer ce document dans le contexte plus large du retour des théories de la guerre nucléaire « limitée » et comment les autres puissances s’adapteront à cette évolution stratégique ?

𝐒𝐞𝐩𝐭𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎

Par Olivier Zajec

Artificial Intelligence & Defense. What is at stake

L’intelligence artificielle est aujourd’hui un des sujets les plus brûlants pour la défense. Cette nouvelle technologie induit à la fois de nombreuses craintes et de très hautes attentes. Malgré une littérature foisonnante
sur l’IA et la défense, il n’est pas aisé de comprendre les impacts réels de cette relation, ni même de distinguer le moment où ils pourraient produire des résultats concrets.

𝐎𝐜𝐭𝐨𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟏𝟗

Par Renaud Bellais

Centrales nucléaires flottantes et immergées, vers l’émergence de thalassocraties énergétiques ?

Externaliser en mer la production d’énergie nucléaire n’est pas un fait aussi anodin qu’on pourrait le penser. A l’heure où la Russie et la Chine se sont lancées dans la construction de vastes flottes de réacteurs offshores destinés à conquérir de nouveaux marchés, l’émergence de ces petites centrales disruptives soulève la question de leur possible instrumentalisation à des fins géopolitiques.

𝐀𝐯𝐫𝐢𝐥 𝟐𝟎𝟐𝟎

Par Hélène Lecomte

L’Intégration numérique des armées : de l’incorporation tactique à la conjonction stratégique

La mise en place d’outils numériques dans les armées a entraîné des bouleversements organisationnels et humains qui ne peuvent être appréhendés d’un simple point de vue technique ou technologique. À l’hypothèse d’un milieu « cyber » distinct des autres fonctions des armées, nous proposons de substituer une analyse humaine et sociologique centrée sur le processus de « numérisation des forces ».

𝐀𝐯𝐫𝐢𝐥 𝟐𝟎𝟐𝟎

Par Antony Dabila

La construction politique du consensus nucléaire français

La recherche stratégique et l’historiographie mettent en avant l’idée d’un consensus national français sur la politique étrangère et de sécurité à partir du ralliement de la gauche à la force de frappe à la fin des années 1970.

𝐍𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎

Par Yannick Pincé