Université Jean Moulin Lyon 3 - Faculté de Droit

Partagez cet article

Carl von Clausewitz en son temps : die Natur des Mannes 

Par Olivier Zajec

Résumé

Les huit livres de Vom Kriege (De la Guerre), écrits entre 1820 et 1831 par le général prussien Carl von Clausewitz, inspirent depuis longtemps stratèges et stratégistes, en dépit de l’inachèvement de l’ouvrage et du criticisme philosophique souvent ardu qui en structure la trame. Centre de gravité, point culminant, supériorité de la défensive ou notion de friction, pour ne citer que quelques-uns des concepts généraux clausewitziens, ont été en grande partie absorbés par la pensée et les doctrines des forces militaires du monde entier, de Moltke à Foch, de Lénine à Mao, du Corps des Marines américain aux combattants irréguliers contemporains de toutes obédiences. Rançon de ce succès, Clausewitz a bien entendu été critiqué et parfois mal lu, se voyant accusé d’être responsable de l’obsession « napoléonienne » pour le choc frontal direct qui marquera la première Guerre mondiale (B. Liddell Hart), de ne plus être vraiment pertinent pour l’analyse des « nouvelles guerres » de l’après-Guerre froide dans lesquelles la victoire militaire ne suffit plus (M. Kaldor, B. Heuser4), ou de faire reposer sa théorie sur une conception trinitaire (Gouvernement, Armée, Peuple) trop stato-centrée pour rendre compte des guerres de basse intensité (« non-trinitaires ») qui représenteraient l’avenir de la conflictualité (M. Van Creveld5). Ces remises en cause régulières (« The Grand Tradition of Trashing Clausewitz », pour reprendre Christopher Bassford), aboutissent paradoxalement à mettre en relief la centralité du Prussien, qui reste considéré comme le plus grand stratégiste de l’histoire.

A propos de l'auteur

Olivier Zajec est Professeur des universités en Science politique à l'Université Jean Moulin Lyon-III. Il est le directeur de l'IESD.

Clausewitz

Par Bruno Colson

Perrin, 2016

Dans la collection

Pensée stratégique

Capacités stratégiques hautes et assistance militaire défensive dans la guerre d’Ukraine : le dilemme du double seuil

L’un des éléments majeurs du face-à-face russo-ukrainien est naturellement son caractère nucléaire potentiel. Cette dimension incite l’administration Biden à ne pas laisser la guerre d’Ukraine dégénérer en un conflit majeur qui opposerait directement Américains et Russes. Cette limite fait du problème de la co-belligérance occidentale un élément-clé de l’équation politico-militaire du conflit. Tenant compte de ce contexte, cette note met en rapport le « seuil » tactico-opératif lié à cette fourniture d’armement avec un deuxième seuil de nature politico-stratégique, qui est quant à lui influencé par le phénomène de l’interconnexion des capacités stratégiques hautes, et qui ouvre sur le concept délicat de dissuasion multidomaines.

𝐉𝐚𝐧𝐯𝐢𝐞𝐫 𝟐𝟎𝟐𝟑

Par Olivier Zajec
Découvrir ce projet

Comment trouver le Nord dans l’Espace ? Perspectives spatiales de la Boussole Stratégique européenne

Le Conseil de l’Union européenne a publié ce lundi 21 mars 2022 la très anticipée Boussole Stratégique, censée permettre à l’Union et à ces États membres de faire « un bond décisif » pour le développement d’une stratégie commune de sécurité et de défense.
𝐀𝐯𝐫𝐢𝐥 𝟐𝟎𝟐𝟐

Par Valentin Degrange
Découvrir ce projet

Note d’exploitation du wargame spatial réalisé le 19/11/2021

Dans le cadre de sa labellisation comme centre d’excellence du Ministère des Armées, l’IESD inclut dans ses objectifs et méthodes la pratique du Wargaming comme outil de recherche stratégique expérimentale. Il permet la confrontation virtuelle des conceptualisations et des technologies aux dynamiques des relations internationales. La simulation spatiale conduite en l’espèce, première d’une série œuvrant sur la mise en pratique des recherches conduites sur ce milieu, a porté sur une gestion de crise et de ses conséquences mettant aux prises les grandes puissances dans un scénario de space traffic management.

𝐅𝐞́𝐯𝐫𝐢𝐞𝐫 𝟐𝟎𝟐𝟐

Par Thibault Fouillet
Découvrir ce projet