Publication : Note de Recherche : Olivier Zajec - Offshore Balancing et Onshore Access : La place de l’accès littoral dans la culture thalassocratique américaine

Evènement | 9 décembre 2019
PP Zajec
PP Zajec Par Olivier Zajec

 

Résumé 

 
Dans la culture stratégique américaine, le balancement entre d’une part la domination du grand large et d’autre part la présence sur les rivages lointains constitue depuis ses origines le socle dual de la réflexion navale. L’ambivalence présente au cœur même de l’œuvre de Mahan, stratégiste maritime et naval le plus célèbre de l’histoire américaine en porte, entre autres, un témoignage significatif. Pour les États-Unis, l’Offshore balancing, objectif politique global dérivant de ce constat, reste donc inséparable d’un Onshore access sur les rivages de tous les continents. Mais la montée en puissance des stratégies de déni d’accès débouche sur le défi d’accès : opérer sur les littoraux de l’Île mondiale n’est plus une simple question logistique et diplomatique, mais bien une problématique opérative et stratégique de plus en plus incertaine.  
 

Abstract 

 
In American strategic culture, the balance between the domination of the open sea and the presence on distant shores constitutes since its origins the dual base of American naval thinking. The ambivalence at the heart of Mahan’s work, the most famous maritime and naval strategist in American history, bears a significant testimony  of  this  two-fold  dimension.  For  the  United  States,  the  strategy  of  offshore  balancing  therefore remains inseparable from a global onshore access. But the rise of maritime anti-access strategies leads to an access challenge: operating on the coasts of the World Island is no longer a simple logistical and diplomatic issue, but an increasingly uncertain operational and strategic quandary.  
 

A propos de l’auteur 

 
Olivier Zajec est maître de conférences en science politique à l’université Jean Moulin - Lyon III. Agrégé et docteur en Histoire des relations internationales (Paris-IV Sorbonne), diplômé de l’École Spéciale Militaire de Saint Cyr et de Sciences-Po Paris, il est le directeur de l’Institut d’Etudes de Stratégie et de Défense, l’IESD.