Pierre Vallée - Les Alternatives au porte-avions : une analyse du débat stratégique français

par Pierre Vallée PP Vallée

 


Résumé 

 

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le statut de capital ship du porte-avions fait consensus. Néanmoins, les critiques à son encontre semblent aujourd'hui se démultiplier. Celles-ci se fondent à la fois sur des considérations géostratégiques, techno-capacitaires et/ou économiques. Bien que de telles accusations ne freinent en rien le regain d'intérêt mondial pour l'acquisition de plateformes aéronavales, l'introspection capacitaire doit être engagée : le porte-avions incarne-t-il toujours le navire amiral d'une flotte ? Des solutions alternatives et plus adaptées sont-elles envisageables ? Concernée par ce débat du fait de son fleuron national – le Charles de Gaulle – et à l'heure du choix quant à son successeur, la France doit mener cette réflexion. Le modèle du grand porte-avions conserve-t-il un intérêt pour la Marine nationale ou peut-elle compter sur des solutions alternatives ? Le cas échéant, sommes-nous en passe d’assister dans les prochaines décennies à la mise en place d'un nouveau système capacitaire naval consacrant l'émergence d'un nouveau capital ship
 

Abstract

 

Since the end of Second World War, the aircraft carrier has been considered a capital ship. Nevertheless, this status is more and more criticized nowadays in light of geostrategic, techno-military and/or economic considerations. Although such accusations do not stop the renewed interest in the acquisition of such platforms, introspection must be initiated: does the aircraft carrier continues to be the flagship of a fleet? Are alternatives or more suitable solutions possible? Concerned because of its national flagship - Charles de Gaulle - and at the time of the final choice about its successor, France must lead this reflection. Does the traditional aircraft carrier retain an interest for the French Navy or does alternative solutions exist? If not, are we going to witness in the coming decades the emergence of a new kind of flagship in the ranks of the world's navies?

A propos de l’auteur

 

Pierre Vallée est titulaire d'une licence d'Histoire/Science politique (ICR – Rennes) et d'un Master II en Relations internationales, parcours Sécurité Internationale et Défense (Université Jean Moulin – Lyon III). Dans le cadre de son mémoire de fin d'étude (2019), il s'est intéressé aux évolutions et à l'avenir de la puissance navale française. Il est, depuis la fin de son Master, chargé de recherches à l'Institut d’Études de Stratégie et de Défense de Lyon. .