Olivier Zajec - Économie des flux maritimes, économie des forces navales : Réflexions sur la notion d'adresse spatiale dans la stratégie thalassocratique britannique

par Olivier Zajec PP Zajec

 


Résumé 

 
Étudiant l’apogée de la puissance impériale anglaise de 1830 à 1940, l’historien John Darwin juge que « [si] les Britanniques furent capables de construire un empire mondial, [c’est] parce qu’ils surent exploiter les opportunités de la connectivité globale plus complètement que leurs rivaux ». Que l’on considère l’Empire sous l’aspect de ses « branchements » politico-économiques ou de sa « maintenance » sécuritaire, peut-on dire que cette double dimension de « connectivité globale » a été pensée par les Britanniques de manière simultanée ? En d’autres termes, peut-on établir qu’un même schéma, cohérent et unitaire, gouverne d’un seul tenant l’économie des flux commerciaux qui irriguent l’Empire, et l’économie des forces navales qui garantissent la sécurité et la persistance de ces mêmes flux ? Cette note de recherche suggère que du début du XVIIIe à la fin du XIXe siècle, les bâtisseurs de la construction thalassocratique britannique, inspirés par une vision du monde utilitariste au triple sens philosophique, économique et stratégique, ont effectivement procédé à des arbitrages géostratégiques quasi-constants, permettant le fonctionnement, la protection et l’entretien efficients du réseau impérial britannique, en faisant montre de ce que l’on pourrait appeler une « adresse spatiale » spécifique.
 

Abstract

 
Studying the heyday of English imperial power from 1830 to 1940, John Darwin judges that "[ if] the British were able to build a world empire, [it] is because they were able to exploit the opportunities of global connectivity more completely than their rivals” Whether we consider the Empire in terms of its politico-economic "connections" or its military "maintenance", can we say that this double dimension of "global connectivity" was thought by the British simultaneously? In other words, can we establish that a same coherent and unitary scheme governs the economy of the trade flows which irrigate the Empire, and the economy of the naval forces which guarantee the persistence of these same flows? This research note suggests that from the beginning of the 18th century to the end of the 19th century, the builders of the British thalassocratic construction, inspired by a utilitarian worldview with a triple philosophical, economic and strategic sense, effectively carried out constant geostrategic arbitrations, allowing the efficient operation, protection and maintenance of the British imperial network, thus demonstrating what one might label as a specific "adresse spatiale" (spatial optimum).


A propos de l’auteur

 
Olivier Zajec est maître de conférences en science politique à la faculté de droit de l’Université Jean Moulin - Lyon III (Université de Lyon, UdL). Agrégé et docteur en Histoire des relations internationales (Paris-IV Sorbonne), diplômé de l’École Spéciale Militaire de Saint Cyr et de Sciences-Po Paris, il est le directeur de l’Institut d’Etudes de Stratégie et de Défense, l’IESD. Ses recherches portent en particulier sur l’ontologie de la théorie réaliste des relations internationales aux XXe et XXIe siècles, les politiques de défense et de sécurité dans les relations internationales, la théorie stratégique et les méthodes d’approche socio-spatiales en science politique.