Collection Pensée Stratégique


pincé PP
Yannick Pincé - La construction politique du consensus nucléaire français
 

Résumé :

La recherche stratégique et l’historiographie mettent en avant l’idée d’un consensus national français sur la politique étrangère et de sécurité à partir du ralliement de la gauche à la force de frappe à la fin des années 1970. Cette note de recherche interroge ce paradigme du consensus en analysant le processus d’acceptation de l’arme nucléaire par les forces politiques qui y étaient opposées. Elle fait le constat qu’il n’y a, en réalité, jamais eu d’opposition de principe de la part des dirigeants de la gauche française à l’arme nucléaire en elle-même mais qu’accepter la force de frappe ne fait pas un consensus puisque des divergences demeurent au niveau de l’opinion publique et entre les forces politiques françaises notamment en ce qui concerne la doctrine stratégique. L’adhésion à la dissuasion nucléaire se fait donc plus tard que les ralliements des années 1970. L’échec du mouvement pacifiste français contre la double décision en raison d’une attitude ambiguë du PCF et l’échec de la droite à contrer François Mitterrand sur les questions de sécurité, permettent à ce dernier de se poser en garant de la doctrine stratégique dite gaulliste et homme du consensus au moment de sa réélection en 1988.



PP Zajec Nucléaire Tactique
Olivier Zajec - “Some other kinds of controlled general war”. Deux ans après la Nuclear Posture Review américaine de 2018, quel débat sur l’emploi des armes nucléaires tactiques ?
 

Résumé :

Lors de sa publication au début du mois de février 2018, la Nuclear Posture Review de l’administration Trump a été décrite comme une rupture majeure par un certain nombre d’observateurs du débat straté-gique américain. À la suite des paragraphes de la NPR consacrés aux armes tactiques, dites aussi « non stratégiques » ou « de théâtre », la politique nucléaire militaire des États-Unis s’est modifiée dans ce domaine, que ce soit du point de vue doctrinal, opérationnel ou capacitaire, ce qui a incité un nombre significatif de puissances dotées – ou non dotées – à repenser leur propre relation à l’armement atomique. Comment replacer ce document dans le contexte plus large du retour des théories de la guerre nucléaire « limitée » ? Cette note de recherche synthétique a pour objet de revenir sur cette problématique, du point de vue historique, opérationnel et politique.

 




PP Zajec Olivier Zajec - Economie des flux maritimes, économie des forces navales : Réflexions sur la notion d’adresse spatiale dans la stratégie thalassocratique britannique

 

Résumé :

Étudiant l’apogée de la puissance impériale anglaise de 1830 à 1940, l’historien John Darwin juge que « [si] les Britanniques furent capables de construire un empire mondial, [c’est] parce qu’ils surent exploiter les opportunités de la connectivité globale plus complètement que leurs rivaux ». Que l’on considère l’Empire sous l’aspect de ses « branchements » politico-économiques ou de sa « maintenance » sécuritaire, peut-on dire que cette double dimension de « connectivité globale » a été pensée par les Britanniques de manière simultanée ? En d’autres termes, peut-on établir qu’un même schéma, cohérent et unitaire, gouverne d’un seul tenant l’économie des flux commerciaux qui irriguent l’Empire, et l’économie des forces navales qui garantissent la sécurité et la persistance de ces mêmes flux ? Cette note de recherche suggère que du début du XVIIIe à la fin du XIXe siècle, les bâtisseurs de la construction thalassocratique britannique, inspirés par une vision du monde utilitariste au triple sens philosophique, économique et stratégique, ont effectivement procédé à des arbitrages géostratégiques quasi-constants, permettant le fonctionnement, la protection et l’entretien efficients du réseau impérial britannique, en faisant montre de ce que l’on pourrait appeler une « adresse spatiale » spécifique.





Olivier Zajec - Offshore Balancing et Onshore Access : La place de l’accès littoral dans la culture thalassocratique américaine


 

Résumé :

 
Dans la culture stratégique américaine, le balancement entre d’une part la domination du grand large et d’autre part la présence sur les rivages lointains constitue depuis ses origines le socle dual de la réflexion navale. L’ambivalence présente au cœur même de l’œuvre de Mahan, stratégiste maritime et naval le plus célèbre de l’histoire américaine en porte, entre autres, un témoignage significatif. Pour les États-Unis, l’Offshore balancing, objectif politique global dérivant de ce constat, reste donc inséparable d’un Onshore access sur les rivages de tous les continents. Mais la montée en puissance des stratégies de déni d’accès débouche sur le défi d’accès : opérer sur les littoraux de l’Île mondiale n’est plus une simple question logistique et diplomatique, mais bien une problématique opérative et stratégique de plus en plus incertaine. 





Joseph Henrotin - La Pensée de John Boyd, une mise en perspective épistémologique Joseph Henrotin - La Pensée de John Boyd - Vignette

 
 

Résumé  :

 
Si l’œuvre de John Boyd est souvent résumée à la « boucle OODA », ses apports à la pensée stratégique sont bien plus larges. Ils comprennent notamment la théorisation du combat aérien moderne  ainsi qu’une réflexion approfondie sur la manœuvre ou les modes de commandement. Derrière la complexité apparente de ses conceptions, sa réflexion, très cohérente, met en avant la recherche permanente d’adaptation.